Sondage du SDI : les TPE favorables à l’introduction d’un jour de carence pour les employés

Entre le 1er avril et le 31 mai 2013, le Syndicat des Indépendants et des PME (SDI) a réalisé auprès de ses membres chefs d’entreprises une vaste enquête sur leur vision en matière d’harmonisation des statuts ouvriers et employés (743 répondants).

  1. Les chefs d’entreprise représentés par le SDI soulignent pour la plupart que le coût du licenciement est trop cher en Belgique en tout cas en ce qui concerne les employés (87%).  Ils souhaitent qu’une plus grande flexibilité soit apportée dans les conditions de rupture et notamment une diminution des délais de préavis des employés pour ce qui concerne les cinq premières années de travail (72%). Période où les licenciements sont bien souvent les plus fréquents ajoute le SDI.
  2. Ils souhaitent qu’un jour de carence soit introduit également pour les employés (62%) tant il vrai que les périodes de maladie d’un jour sont monnaie courante et que par ce biais, on diminuera les conséquences de l’absentéisme et surtout son coût pour les entreprises.
  3. Un pourcentage de 53% des répondants pourrait accepter que les travailleurs fidèles (employés et ouvriers) soient récompensés de leur effort et qu’au-delà de 10 années de service dans la même entreprise, les délais de préavis augmentent (1 mois pour les cinq premières années d’ancienneté avec deux mois supplémentaires par tranche de cinq ans au-delà de la cinquième).
0
Votre avis: Aucun
Haut | Retour à la liste des news

© SDI - Rue de la Presse 4 - 1000 Bruxelles | T 02 652 26 92 | E web@sdi.be