RH: De plus en plus d'étudiants jobistes

En 2017, quelque 522.765 étudiants ont fourni des prestations dans le cadre d'un job d'étudiant pendant au moins une heure. C'est 4% de plus qu'en 2016.

En 2017, quelque 522.765 étudiants ont fourni des prestations dans le cadre d'un job d'étudiant pendant au moins une heure. C'est 4% de 
plus qu'en 2016.
Le nombre d'employeurs ayant fait appel à des jobistes a également augmenté (59.806 employeurs, soit une hausse de 6% par rapport à 
2016). Enfin, le nombre de jobs d'étudiant a progressé de 8% pour atteindre 778.281.
Au total, les jobistes ont travaillé 89.595.003 heures en 2017. Difficile de dire si ce chiffre traduit une augmentation par rapport à 
2016. En effet, en2017, le contingent d'heures est entré en vigueur dans le cadre du travail des étudiants et le système de déclaration a 
également changé. Jusqu'à la fin de l'année 2016, c'est un contingent de jours qui était utilisé. Le contenu précis d'une journée 
déclarée pouvait toutefois varier de quelques heures à une journée de travail complète, ce qui ne permet pas de comparer avec fiabilité 
les jours déclarés en 2016 et les heures déclarées en 2017.
En 2017, l'étudiant "moyen" a presté 171 heures, réparties entre 1 à 2 jobs, et a touché grâce à ces prestations 1.997 euros (+13%). Il 
s'agit d'un montant brut, dont il faut déduire 2,71% de cotisations sociales mais pas d'impôt si l'étudiant n'a pas d'autre source de 
revenus.
De plus en plus, les étudiants travaillent toute l'année. Le pourcentage d'étudiants qui n'ont travaillé que pendant les mois d'été 
(juillet, août et septembre) a régressé de 37% en 2012 à 25% en 2017 tandis que la proportion d'étudiants ayant travaillé pendant les 
quatre trimestres de l'année a, quant à elle, progressé de 12 à 21%.

Le nombre d'employeurs ayant fait appel à des jobistes a également augmenté (59.806 employeurs, soit une hausse de 6% par rapport à 2016). Enfin, le nombre de jobs d'étudiant a progressé de 8% pour atteindre 778.281.

Au total, les jobistes ont travaillé 89.595.003 heures en 2017. Difficile de dire si ce chiffre traduit une augmentation par rapport à 2016. En effet, en2017, le contingent d'heures est entré en vigueur dans le cadre du travail des étudiants et le système de déclaration a également changé. Jusqu'à la fin de l'année 2016, c'est un contingent de jours qui était utilisé. Le contenu précis d'une journée déclarée pouvait toutefois varier de quelques heures à une journée de travail complète, ce qui ne permet pas de comparer avec fiabilité les jours déclarés en 2016 et les heures déclarées en 2017.

En 2017, l'étudiant "moyen" a presté 171 heures, réparties entre 1 à 2 jobs, et a touché grâce à ces prestations 1.997 euros (+13%). Il s'agit d'un montant brut, dont il faut déduire 2,71% de cotisations sociales mais pas d'impôt si l'étudiant n'a pas d'autre source de revenus.

De plus en plus, les étudiants travaillent toute l'année. Le pourcentage d'étudiants qui n'ont travaillé que pendant les mois d'été (juillet, août et septembre) a régressé de 37% en 2012 à 25% en 2017 tandis que la proportion d'étudiants ayant travaillé pendant les quatre trimestres de l'année a, quant à elle, progressé de 12 à 21%.

0
Votre avis: Aucun
Haut | Retour à la liste des news

© SDI - Rue de la Presse 4 - 1000 Bruxelles | T 02 652 26 92 | E web@sdi.be