Ras-le-bol des indépendants : conclusions du référendum organisé par le SDI en collaboration avec Hub.brussels et le 1819 !

Entre le 1er et le 10 mai 2019, en collaboration avec Hub.brussels et le 1819, le SDI a lancé un grand referendum à destination des indépendants, commerçants, artisans et chefs d’entreprise. Plus de 1730 personnes ont participé à cette enquête qui portait sur des questions variées en lien direct ou indirect avec le statut d’indépendant. Le SDI en dévoile aujourd’hui les résultats qui, en cette fin de législature, intéresseront certainement au plus haut point nos décideurs politiques ! Une chose est sûre : les indépendants se considèrent encore trop peu considérés et réclament une prise de conscience et une réaction du monde politique !

En cette fin de législature, le SDI, en collaboration avec Hub.brussels et le 1819, a lancé un grand sondage auprès des indépendants tous secteurs confondus afin de connaître leurs priorités en matière économiques, sociales et fiscales. Les questions portaient également sur des problématiques plus générales telles que la mobilité, la sécurité, l’internet et le e-commerce,…

L'enquête a récolté 1730 réponses, un chiffre important qui permet d'obtenir une image assez précise des priorités des indépendants, qui rappelons-le, représentent une force économique de premier ordre en Belgique.

A la lecture des résultats, force est de constater que nos indépendants, qu’ils soient commerçants, chefs d’entreprises, artisans ou professions libérales, se sentent sous-représentés et pas encore suffisamment considérés par le monde politique.  

Le SDI communiquera cette semaine l'intégralité des résultats de son enquête aux responsables de tous nos partis démocratiques, dans le but qu'un certain nombre des revendications prioritaires de nos acteurs économiques soient prises en considération et suscitent surtout une réaction adaptée de la part du monde politique.

Voici, en résumé, ce qui ressort du sondage :

Les indépendants veulent supprimer le délai de carence

Sans surprise, plus de 85% des répondants réclament la suppression totale du délai de carence en cas d’incapacité de travail et donc la possibilité pour les indépendants de percevoir des indemnités dès le premier jour d’incapacité.

Par contre, 71% des indépendants se disent opposés à payer des cotisations sociales plus élevées pour améliorer leur statut social.

Les indépendants veulent la déductibilité intégrale de leurs frais professionnels

La préoccupation principale des chefs d'entreprises (78%) est de réduire la pression fiscale sur leurs revenus. Ce chiffre est alarmant, car il démontre que la fiscalité constitue un des freins les plus importants pour les indépendants.

Plus de 70% des indépendants réclament par ailleurs l’instauration de la déductibilité à 100% de toutes les charges professionnelles réelles.

A quand des mesures réellement propices à la création d'emploi ?

80% des indépendants estiment que la législation actuelle n’est pas du tout propice à la création d’emploi et qu’il faut d'urgence mettre en place des mesures efficaces favorisant réellement l'embauche.

La lutte contre les certificats médicaux de complaisance représente également une préoccupation importante pour plus 75% des indépendants.

Il faut sanctionner les pratiques commerciales déloyales !

74% des commerçants souhaitent que les pratiques commerciales illicites et déloyales soient plus lourdement sanctionnées.

Plus de 70% d'entre eux estiment par ailleurs qu’il est plus qu’urgent de limiter l’implantation des grandes surfaces et des centres commerciaux.

Enfin, pour 85% des indépendants, il est nécessaire de procéder à une revalorisation du statut d’artisan.

Les pouvoirs publics doivent mieux respecter leurs délais de paiement

Sans grande surprise, les répondants ont été nombreux (78%) à réclamer une réduction des délais de paiement des administrations ainsi que la mise en place de sanctions pour les retards de paiement des pouvoirs publics.

Par ailleurs, et sans grande surprise non plus, la disponibilité des administrations publiques devrait être améliorée pour presque 85% des sondés.

Les commerçants réclament des sanctions plus sévères pour les délinquants

La principale revendication des indépendants (80%) vise une répression plus sévère de la délinquance.

Il faut améliorer l'accessibilité des quartiers commerçants

Pour 75% des indépendants, les principales revendications sont, sans étonnement, l’amélioration de l’accessibilité des quartiers commerçants et du stationnement aux alentours des ces quartiers, la facilité des déchargements et des chargements et la possibilité pour les indépendants et les chefs d’entreprises de se voir octroyer une carte de riverain.

Les commerçants doivent être incités à pratiquer l'e-commerce

71% des indépendants estiment que l’e-commerce est aujourd’hui indispensable aux commerçants pour prospérer mais, paradoxalement, ils ne sont que 17% à en faire. Ils sont par ailleurs plus de 85% à estimer indispensable pour une entreprise de posséder un site internet et ils sont plus de 80% à en disposer.

Quant aux réseaux sociaux, plus de 80% déclarent y être présents, Facebook étant le plus utilisé (95%). Par contre, ils ne sont que 53% à être satisfaits de leur présence sur les réseaux.

…et l’avenir ?

En ce qui concerne le futur, pour 81% des indépendants, le caractère durable de leur activité est l’enjeu principal pour prospérer dans les prochaines années. Leur capacité d’innovation représente, pour 56%, un enjeu également important.

Enfin, pour 75% des indépendants, le principal atout pour réussir une activité entrepreneuriale repose sur un bon rapport avec la clientèle

A la lecture de ces résultats, le SDI réclame d'urgence une prise de conscience et surtout une réaction du monde politique afin que les indépendants, principale force vive de notre économie, soient reconnus à leur juste valeur et que leurs revendications prioritaires soient enfin prises en considération par nos décideurs politiques ! 

0
Votre avis: Aucun
Haut | Retour à la liste des news

© SDI - Rue de la Presse 4 - 1000 Bruxelles | T 02 652 26 92 | E web@sdi.be