Le SDI satisfait de la liberté bientôt rendue aux hôteliers

Le SDI est satisfait que le Ministre des indépendants et des PME, Willy Borsus entende redonner aux hôteliers la liberté commerciale et tarifaire sur les canaux de réservation internet.

 Depuis quelques années, les plateformes de réservation en ligne ont fait leur apparition dans le modèle économique Horeca.   La vente en ligne dans le secteur Horeca a connu un développement extrêmement rapide.  Les opérateurs internet ont dû faire face, très rapidement, à une concurrence rude qui a mené à des pratiques déloyales et abusives.

Suite au succès de ces plateformes, il est devenu impossible pour les établissements Horeca de se passer des services en ligne de sites comme Booking.com ou Trivago. Ces plateformes ont acquis d’importantes parts de marché confinant à la création d’une position dominante, à l’égard des établissements Horeca.

Certaines plateformes de réservation en ligne ont usé de leur rapport de force pour imposer l’insertion, dans les contrats avec les différents établissements, de certaines clauses  abusives.  Ainsi, la clause de parité tarifaire interdit formellement aux établissements concernés de proposer aux consommateurs un prix inférieur que ceux affichés sur le site de réservation en ligne.

Cette clause impacte surtout les petits établissements qui sont davantage dépendants de ces plateformes de réservation.  En acceptant la parité tarifaire, les établissements ne sont plus maîtres de leurs tarifs. Ils se voient privés de leur liberté de contracter avec le client à un prix différent de celui affiché sur le site des plateformes de réservation. La clause de parité tarifaire étroite renforce ainsi, abusivement, le caractère incontournable des sites de réservation en ligne dans l’accès au marché de l’hébergement touristique.

Défendre les établissements face aux sites de réservation en ligne, c’est défendre nos PME et le tissu local Horeca. C’est aussi aller à l’encontre d’un modèle économique qui voudrait appliquer la loi du plus fort sans aucune limite.

Plusieurs autres pays ont déjà réagi, il y a parfois des années, tandis que le dossier a traîné en Belgique.  Prochainement, le Ministre des Classes moyennes, des Indépendants et des PME Willy Borsus proposera un texte au Gouvernement visant à interdire les clauses limitant la liberté tarifaire dans certains contrats conclus avec des plateformes de réservation en ligne.

0
Votre avis: Aucun
Haut | Retour à la liste des news

© SDI - Rue de la Presse 4 - 1000 Bruxelles | T 02 652 26 92 | E web@sdi.be