Le SDI réclame une diminution de la TVA à 6% dans le secteur Horeca

Le SDI s’inquiète de l’augmentation des prix dans l'Horeca, récemment reconnu comme secteur en crise par le ministre des PME Denis Ducarme. Le syndicat réclame une diminution du taux de la TVA à 6% pour lui permettre de surnager et le rendre plus florissant.

Selon le dernier comparatif chiffré de l’Institut pour un Développement Durable, les prix moyens du secteur Horeca ont augmenté de 73,5% en 10 ans, ce qui le classe en troisième position dans le palmarès des hausses des prix, après les boissons alcoolisées et le tabac (85,4%) et l’enseignement (81,8%),

Début décembre, l’Horeca a été reconnu par le ministre Ducarme comme un secteur en crise permettant aux indépendants concernés de bénéficier de facilités en matière de cotisations sociales. Pour le SDI, il s'agit d'un premier pas, certes, mais qui n’est pas suffisant. Le syndicat réclame une baisse de 21% à 6% du taux de TVA sur les boissons. 

Le SDI rappelle qu’en Belgique, l'Horeca est un secteur économique très important : il représente plus de 120.000 travailleurs salariés pour 57.000 entreprises. C’est donc non seulement un secteur pourvoyeur d’emplois mais qui contribue également fortement à l’attractivité touristique du pays.

Cependant, c’est aussi un secteur sous pression où la pénibilité du travail, la concurrence exacerbée et l’inflation des charges réglementaires, fiscales et sociales ne sont pas suffisamment pris en compte.

Or, il connaît des taux de TVA différents selon que l’on mange un plat (12%) ou que l’on boive une boisson (21%). Ces taux sont dissuasifs pour les consommateurs. Faut-il rappeler que les Pays-Bas appliquent un taux unique de 6% et le Grand-duché du Luxembourg un taux Horeca de 3% seulement ?

Face à ces constats, le SDI réclame un taux de TVA unique de 6% pour l’ensemble du secteur Horeca. Cette baisse de TVA permettrait non seulement aux établissements belges d’être plus concurrentiels dans les régions transfrontalières mais aussi d’être plus rentables et d’augmenter la consommation avec, a fortiori, un effet positif sur l’emploi et les salaires.

0
Votre avis: Aucun
Haut | Retour à la liste des news

© SDI - Rue de la Presse 4 - 1000 Bruxelles | T 02 652 26 92 | E web@sdi.be