La fraude coûte cher aux entreprises : des conseils du SDI pour éviter de vous faire arnaquer !

Le SDI constate que les fraudes informatiques visant les entreprises sont de plus en plus importantes : une entreprise sur cinq y a été confrontée au cours de l’année dernière ! La fédération diffuse une série de conseils pratiques pour réduire le risque d'en être un jour victime.

Selon une récente enquête réalisée par le cabinet conseil BDO, les fraudes visant les entreprises ne cessent d’augmenter : une entreprise sur cinq en a été victime l’année dernière.

La fraude à la fausse facture reste sans surprise la plus fréquente. Elle représente un tiers des cas de fraudes détectées. Viennent ensuite le détournement d’actifs et la cybercriminalité.

Les pertes liées à la fraude peuvent être colossales pour les entreprises. On déplore en moyenne 150.000 euros de perte par cas de fraude.

Pour lutter contre le phénomène, le SDI recommande aux entreprises de se montrer particulièrement prudentes et de sensibiliser leur personnel à la problématique pour qu'il puisse plus facilement détecter les tentatives de fraude.

En ce qui concerne plus particulièrement la fraude à la fausse facture, le SDI donne 7 conseils aux indépendants et PME, tous secteurs confondus, pour leur permettre de détecter l’arnaque :

  1. Vérifiez que le numéro de compte mentionné sur la facture correspond à celui indiqué sur le bon de commande ou sur le site du vendeur ou fournisseur ;
  2. Ne payez jamais sans vérifier une facture reprenant une mention telle que par exemple « Attention, nous avons changé de numéro de compte bancaire » ;
  3. Si vous avez le moindre doute, n’hésitez pas à appeler l’entreprise concernée, via un numéro que vous connaissez déjà (et pas celui mentionné sur la facture qui a peut-être aussi été falsifié !) ;
  4. Conservez toujours le numéro de compte et toutes les données du vendeur ou du fournisseur. Cela vous permettra de vérifier si le numéro de compte correspond aux données enregistrées en cas de réception d’une nouvelle facture ;
  5. Vérifiez toujours la date d’envoi de la facture : si vous recevez la facture une petite semaine ou plus après sa date d'émission, il se peut qu'elle soit fausse ;
  6. Si, pour quelque raison que ce soit, le numéro de compte vous paraît suspect, ne payez jamais la facture sans vérifier qu'il s’agit bien du numéro correct de votre fournisseur ;
  7. Pour les factures reçues par e-mail, contrôlez l’adresse e-mail de l'expéditeur. Si vous avez le moindre doute, vous pouvez contrôler l’adresse IP de l’e-mail sur le site www.whois.com

Enfin, le SDI énonce 5 conseils de base pour vous protéger d'une manière générale contre la cybercriminalité :

  1. Soyez vigilant quand vous recevez un e-mail qui vous semble suspect ou frauduleux et vérifiez toujours la véracité des informations contenues dans l’e-mail;
  2. N’oubliez pas de faire des sauvegardes de votre ordinateur sur un disque dur externe ou dans le cloud. Cela vous permettra de retrouver toutes vos données en cas de virus informatique ;
  3. Choisissez un mot de passe sûr. Plus votre mot de passe sera long et contiendra des caractères spéciaux, mieux vous serez protégé !
  4. Effectuez scrupuleusement les mises à jour de votre ordinateur pour éviter les « bugs » qui peuvent être exploités par les cybercriminels ;
  5. N’oubliez pas d’utiliser un anti-virus et de scanner régulièrement votre ordinateur afin de vérifier qu’il n’a pas été infecté.
0
Votre avis: Aucun
Haut | Retour à la liste des news

© SDI - Rue de la Presse 4 - 1000 Bruxelles | T 02 652 26 92 | E web@sdi.be