Hausse du prix des carburants : le SDI tire la sonnette d’alarme !

Le SDI s’inquiète du coût des carburants qui atteignent des prix records, avec des conséquences négatives sur nos petits acteurs économiques. Le SDI demande que le gouvernement fédéral prenne des mesures, notamment en révisant à la hausse le pourcentage de déductibilité fiscale des frais de carburant professionnel, ainsi que le montant forfaitaire déductible par kilomètre parcouru pour les trajets domicile - lieu de travail.

Avec un prix maximum au litre s’élevant aujourd’hui à 1.534€ (diesel), 1,527€ (essence 95) et 1,624€ (essence 98), la Belgique perd en compétitivité et en croissance.

Le SDI rappelle en effet qu'une hausse du prix des carburants est toujours synonyme de choc négatif sur l’économie en raison de son effet boule de neige : augmentation des prix des produits et services, hausse des coûts de production, baisse de l’investissement, de la croissance et de l’emploi, baisse de la consommation, etc.

Ces effets négatifs frappent de plein fouet les indépendants et les TPE.

Si l’on songe à un commercial ou à un transporteur routier qui passe sa vie sur les routes, aux professions libérales (le kiné ou le médecin qui se déplace chez ses patients, l’avocat qui va plaider un peu partout dans le pays) ou encore aux métiers de la construction, la hausse du prix des carburants impacte ces professionnels dans leur quotidien, tout comme elle est ressentie par les patrons de PME proposant une carte carburant dans le package salarial de leurs employés.

De plus, outre leurs déplacements devenus plus chers, nombre de PME qui effectuent la livraison de leurs produits ou qui sont dépendantes de la livraison de fournitures pour pouvoir travailler, ne peuvent pas répercuter ces coûts supplémentaires dans leurs prix, sous peine de perdre une clientèle, souvent difficile à fidéliser.

Enfin, le consommateur voit lui aussi son pouvoir d’achat diminuer, ce qui se traduit par une baisse de la consommation pénalisant aussi bien les commerçants que le secteur horeca ou encore celui des services.

Le SDI tire donc la sonnette d’alarme et demande avec insistance au gouvernement fédéral de prendre des mesures pour alléger la charge de nos opérateurs économiques.

A cet égard, le SDI réclame une révision du système de déductibilité fiscales des frais de carburant professionnel pour la porter à 100%, la déductibilité actuelle à concurrence de 75% n’étant pas justifiée.

En effet, pourquoi un contribuable qui peut démontrer qu’il utilise son véhicule à titre exclusivement professionnel, ne peut-il pas déduire intégralement les frais de carburant qu’il a exposés pour pouvoir se procurer des revenus ? Ce n’est pas juste !

Si la déductibilité est totale en ce qui concerne les frais de financement ou ceux de téléphonie mobile, pourquoi ne pas la prévoir également pour les frais de carburant professionnel ?

Le SDI demande également que le montant forfaitaire déductible de 0.15€/km parcouru pour les trajets domicile - lieu de travail soit revu à la hausse car il est très loin du coût réel supporté. Le syndicat propose, par exemple, de l’aligner sur celui de l’indemnité kilométrique remboursée par l’employeur pour les frais de voiture exposés pour son compte, laquelle s’élève actuellement à 0.3460€ du kilomètre.

Le SDI estime urgent de rétablir la compétitivité de notre pays par rapport à nos voisins chez qui le prix des carburants est inférieur avec des différences parfois substantielles !

0
Votre avis: Aucun
Haut | Retour à la liste des news

© SDI - Rue de la Presse 4 - 1000 Bruxelles | T 02 652 26 92 | E web@sdi.be