Enquête : les travailleurs accordent 7,5/10 à leur espace de travail

Notre espace de travail, c’est une partie de nous. Il y a ceux qui aiment les photos et plantes, ceux où l’on aperçoit à peine le bureau sous les piles de papiers, ceux qui ont un bureau nickel à la fin de la journée…

Chacun adapte son espace de travail en fonction de ses envies, de ses besoins, des règles en vigueur dans l’entreprise… L’espace de travail évolue et les collaborateurs sont de plus en plus mobiles. On parle de clean desk, de postes de travail flexibles. Le Service Externe de Prévention et de Protection AristA s’est penché sur la question et a recueilli l’avis de 1317 personnes.

Les facteurs qui influencent la satisfaction

Les répondants accordent en moyenne un score de 7,5/10 à leur espace de travail. Les plus satisfaits sont ceux qui ont leur propre bureau et les moins satisfaits ceux qui travaillent en bureau paysager avec différents services. Il n’y a pas de relation entre la satisfaction et le temps passé au poste de travail, ni en fonction du sexe. La taille de l’entreprise ne joue pas non plus de rôle dans la satisfaction, ni le fait de travailler à un bureau fixe ou flexible. L’enquête montre cependant que les chefs d’entreprise sont plus satisfaits que les employés ou responsables hiérarchiques. Ce que l’on pourrait attribuer au fait qu’ils peuvent choisir leur bureau.

28% des personnes interrogées travaillent en open space/bureau paysager. Lorsque l’on demande à ces personnes quel serait leur cadre de travail idéal, plus de la moitié souhaiterait travailler dans un bureau seul ou avec quelques collègues.

Les répondants accordent beaucoup d’importance à ne pas être dérangés par le bruit, à ce que les collègues ne puissent pas suivre leurs conversations téléphoniques et à disposer d’espaces de rangement personnels.

Plus de la majorité estime que le mobilier est adapté à leur travail et 70% qu’ils peuvent suffisamment l’adapter. Pour les personnes disposant d’un poste de travail flexible dans les grandes entreprises, ce pourcentage descend à 62%. « Il est important pour une entreprise qui met un système de postes de travail flexibles en place de prévoir un matériel (chaise, bureau…) suffisamment adaptable afin que chaque travailleur puisse s’installer correctement » commente Leen Claes, conseiller en prévention chez AristA.

Le poste de travail flexible

Un poste de travail flexible est un poste de travail partagé par plusieurs travailleurs. Dans certaines entreprises, les postes de travail flexibles sont destinés en particulier aux travailleurs mobiles qui se rendent de temps en temps à l’entreprise pour effectuer leur administration. Dans d’autres entreprises, ces postes de travail constituent une des possibilités permettant de travailler à l’endroit convenant le mieux au type de travail effectué à ce moment-là.

Un petit 10% des personnes interrogées travaillent uniquement sur un/plusieurs postes de travail flexibles. 60% d’entre eux disposent d’un poste de travail à plusieurs endroits. En moyenne le travailleur flexible utilise trois postes de travail différents par semaine. On voit que les travailleurs peuvent utiliser jusqu’à 10 postes de travail différents par semaine.

Comment un poste de travail flexible est-il perçu ?


Les répondants ne considèrent pas que le fait de travailler sur un poste flexible soit une perte de statut mais ne pensent pas non plus que cela confère davantage d’assurance ou d’indépendance. Près de 70% estimer que cette façon de travailler implique un manque d’espace privé.

Le point positif relevé par les répondants est que l’on apprend à connaitre de nouveaux collègues.

73% des travailleurs flexibles peuvent s’isoler lorsqu’ils doivent se concentrer sur un projet. On remarque que la satisfaction de ces travailleurs est plus importante que ceux qui n’ont pas cette possibilité. 60% peuvent également travailler de chez eux et 21% depuis des bureaux régionaux.

 

Taux de satisfaction

Je peux m’isoler si nécessaire

7,61

Je ne peux pas m’isoler

5,41

S’ils pouvaient choisir le bureau idéal, 30% des travailleurs flexibles opteraient pour un bureau fixe et de préférence dans un bureau seul ou avec quelques collègues.

Le principe du clean desk

La politique du clean desk peut être appliquée de manière stricte c'est-à-dire que le bureau du travailleur doit être vide à la fin de la journée ou plus souple c’est-à-dire que le bureau doit être propre et rangé, tout document ayant disparu dans les armoires.

L’enquête montre que ce principe est relativement bien connu et accepté par les répondants. 68% disent appliquer souvent ou toujours le clean desk et, pour la plupart, de leur propre initiative. Ceci indifféremment de la taille de l’entreprise. Une entreprise sur cinq seulement a mis une politique de clean desk en place. Ce n’est pas pour autant que tous les travailleurs de ces entreprises l’appliquent. Dans 40% des cas, cette politique a été introduite en raison du traitement de données sensibles.

Un répondant sur trois avoue qu’il éprouverait des difficultés si le clean desk devenait obligatoire dans son entreprise. Cependant, même ces répondants plus réticents reconnaissent que le clean desk permet de laisser une impression professionnelle et de travailler de manière plus ordonnée.

Quelle serait votre réaction si on vous obligeait à appliquer le clean desk ?

Les femmes sont plus enclines à appliquer le clean desk que les hommes (74% contre 62%).

Dans les entreprises qui disposent de postes de travail flexibles, il y a plus souvent une politique en matière de clean desk que dans les autres entreprises.

Photos, plantes et déco : la personnalisation de l’espace de travail

Tant les personnes qui travaillent sur un poste flexible ou un poste fixe estiment que la personnalisation de l’espace de travail est un élément important. 70% des répondants personnaliseraient leur espace de travail idéal.

Le top 3 des objets utilisés pour personnaliser l’espace de travail sont les photos, le fond d’écran et les plantes. 81% se disent plus heureux s’ils peuvent personnaliser leur espace de travail et 61% estiment que cela améliore leur productivité.

L’importance accordée à la personnalisation de l’espace de travail diminue avec l’âge et est moins importante chez les hommes. La personnalisation n’est pas influencée par la taille de l’entreprise ni par la fonction.

Conclusions

D’après les résultats de l’enquête, nous pouvons conclure que les personnes interrogées sont satisfaites de leur espace de travail. Le poste de travail idéal serait, pour eux, un bureau fixe, qu’ils occupent seuls ou avec quelques collègues et qu’ils peuvent personnaliser. Le principe du clean desk est accepté et compris. S’il y a des postes de travail flexible dans l’entreprise, il est important de prévoir un mobilier adaptable et des pièces/coins séparés où le travailleur peut se retirer lorsqu’il traite des informations sensibles ou doit se concentrer.

Panel

L’enquête a été réalisée en ligne en mai 2011. L’échantillon est composé à 53% d’employés, 22% de responsables hiérarchiques et 25 % de dirigeants d’entreprise.

35% travaillent dans des entreprises ayant de 1 à 10 travailleurs, 22% dans des entreprises de 11 à 50 travailleurs, 17% dans des entreprises de  51 à 200 et 25% dans des entreprises de plus de 200 travailleurs. Toutes les catégories d’âge sont représentées.

A propos de AristA

Le Service Externe de Prévention et de Protection AristA fait partie du Groupe RH HDP-AristA. Les 870 travailleurs du groupe offrent à plus de 28.000 employeurs, occupant au total près de 375.000 travailleurs, et 36.000 indépendants, des services en matière d’accompagnement lors de la création d’entreprise, de gestion du statut social de l’indépendant, de politique en matière du personnel, de bien-être au travail et de formations et séminaires.

Pour de plus amples informations, visitez le www.hdp-arista.be

Personne de contact
Delphine Motte
Conseillère en communication
T 0475 37 32 55
E-mail: delphine.motte@hdp.be

0
Votre avis: Aucun
Haut | Retour à la liste des news

© SDI - Rue de la Presse 4 - 1000 Bruxelles | T 02 652 26 92 | E web@sdi.be