Crise du coronavirus - Le SDI réclame des précisions ainsi que des mesures concrètes d’indemnisation des entreprises !

Compte tenu du caractère à nouveau très général des mesures adoptées hier soir par le Conseil national de Sécurité, le SDI estime que les autorités doivent apporter d’urgence réponse aux questions que se posent les commerçants et les indépendants. La fédération demande par ailleurs aux gouvernements fédéral et régionaux de mettre immédiatement en œuvre les mesures financières qu’ils ont annoncées pour soulager les acteurs économiques victimes de la crise.

Depuis ce matin, le service juridique du SDI est submergé d’appels émanant de commerçants et d’entreprises qui se posent des questions auxquelles il n’est pas toujours facile de répondre avec précision, en l’absence de directives détaillées des autorités. Quelques exemples :

  • Quelles proportions de denrées alimentaires un commerce doit-il vendre pour être considéré comme « magasin d’alimentation » ?
  • Quelle preuve que l’on se rend à son travail faut-il apporter en cas de contrôle ?
  • Un barbier ou une esthéticienne peut-il être considéré comme un coiffeur ?
  • Un garagiste peut-il laisser ouvert à la clientèle son atelier de réparation ?...

Le SDI demande instamment au gouvernement fédéral de clarifier les différentes obligations et interdictions mises à charge des entreprises, afin de leur permettre de rester dans la légalité et de trouver des solutions alternatives lorsque c’est possible.

Par ailleurs, pour éviter une hécatombe d’entreprises et un carnage social, le SDI réitère sa demande pressante aux gouvernements fédéral et régionaux de ne plus se contenter de déclarations d’intention, mais de mettre immédiatement en œuvre les modalités concrètes d’aide des commerces et des entreprises qu’ils ont prévues.

Le SDI rappelle en effet que derrière les commerces et les entreprises qui doivent fermer ou fonctionner au ralenti, il y a des hommes et des femmes qui ont pris le risque d’investir, qui ne bénéficient d’aucun revenu de remplacement, qui ont des familles à nourrir et qui ne méritent en aucun cas de plonger dans le gouffre de la faillite.

0
Votre avis: Aucun
Haut | Retour à la liste des news

© SDI - Rue de la Presse 4 - 1000 Bruxelles | T 02 652 26 92 | E web@sdi.be